re-seau-de-chaleur.png

Réseau chaleur

Depuis avril 2016, le réseau de chaleur de la ville qui est alimenté par l'usine d'incinération de traitements des déchets ménagers s'étend sur 18 kilomètres et relie 91 sous-stations.

Ce chantier a marqué l'engagement de la ville en faveur du développe­ment durable et d'une baisse des dépenses de la facture énergétique pour les usagers.
Aujourd'hui, plus d’un tiers des habitants de Bourgoin-Jallieu et près de 91 bâtiments (copropriétes, logements sociaux, groupes scolaires, collèges, lycées, équipements municipaux, bâtiments publics CAPI, établissements de santé du Médipôle et industriels) sont chauffés et alimentés en eau chaude par un réseau de chaleur vertueux.
Avec ce type de chauffage, les berjalliens se chauffent avec leurs déchets et ceux des autres communes adhérentes au SITOM. Le procédé consiste en effet à chauffer l’eau grâce à l’énergie récupérée à l’usine d’incinération de Bourgoin-Jallieu lors de la combustion des ordures ménagères. Un système, sans danger pour l’environnement et les usagers (aucune fumée, ou poussière produite), remplace la multiplication des chaufferies, le tout pour un coût plus avantageux.

Pour la ville, c'est un investissement sur l'avenir

En plus d’être renouvelable et faiblement émettrice de gaz à effet de serre, cette énergie présente l’intérêt de pouvoir être produite localement.
Au plan national, cela signifie qu’elle permet de contribuer à la réduction de la dépendance énergétique par rapport aux pays détenteurs des énergies fossiles. A l’échelon territorial, le réseau de chaleur renouvelable contribue au développement d’une activité économique locale de production d’énergie et à une indépendance énergétique.
Avec plus de 400 réseaux de chaleur réparties sur notre pays, celui de Bourgoin-Jallieu fait partie des plus vertueux puisqu’il fonctionne essentiellement avec de l’énergie renouvelable et contribue ainsi aux objectifs nationaux de transition énergétique. Le réseau permet une amélioration du bilan environnemental sur le territoire, avec 6 600 tonnes de CO2 évitées par an soit l'équivalent des émissions de 2 668 véhicules/an.

Répartition du chauffage urbain sur toute la commune

Chiffres clés

18 km de réseau
91 sous-stations
Près de 5000 équivalents logements chauffés
1 chaufferie CVED (Centre de Valorisation des Déchets) de 12,3 MW
2 chaufferies gaz d'appoint et de secours de 18 MW chacune dans les quartiers de Champaret et de Champ-Fleuri
+ de 6 616 tonnes d'émissions de CO2 évitées par an
55 0000 MWh de consommation moyenne par an
Bouquet énergétique : 85 % CVED (Centre de Valorisation des Déchets), 15 % gaz
Investissement global de près de 15 millions d'euros pour la ville de Bourgoin-Jallieu dont 2,419 millions d'euros de subventions de l'ADEME
 
Maître d'ouvrage délégué à la création et à l'exploita­tion du réseau : Berjalia - Numéro vert : 0 805 257 505

Partenaires