re-t2ton.png

Choix et maintien

Pour qu’un enfant soit allaité de façon optimale, la maman doit pouvoir prendre une décision éclairée et avoir la possibilité d’agir selon cette décision

Ce choix est plus aisé chez des mamans qui ont été allaitées ou ont vu allaiter, qui ont participé à des cours de préparation à la naissance, lorsque la décision d’allaiter est prise précocement et lorsque la cohabitation mère-enfant 24 h/24 h à la maternité est favorisée.


►Une préparation à l’allaitement informant sur l’allaitement maternel

Un suivi précoce et régulier, y compris dans les situations de détresse où l’allaitement requière un accompagnement immédiat, doit avoir été anticipé pendant la grossesse. Les séances de préparation spécifiques à l’allaitement, en groupe et individuelles sont précieuses.

Ainsi, l’assurance de ses capacités à allaiter complètement leur bébé et donc à être de bonnes mères, du « bien-faire », de la « bonne » manière de materner est mise à rude épreuve: compléments systématiques, remarques plus ou moins bienveillantes de l’entourage et de celles qui ont déjà allaité et donc « qui savent », ouvrages de puériculture et blogs, discours ambivalent du corps médical…

Comment vient aux mères la confiance en leur bébé et la compréhension des signaux qu’il envoie ? La fameuse notion d’instinct maternel qui ne « vient pas d’emblée » ? Tout cela s’apprend et évolue. La confiance en son corps, ce corps  « dans tous ses états », pour assurer à lui seul la survie de cet être tout neuf… Dans ces instants, l’accompagnement doit être sans faille.

Plutôt que des recettes infaillibles, les couples ont besoin d’informations sur le comportement normal du bébé et la physiologie de la lactation afin d’inventer sereinement des solutions qui leur conviendront. Trop de futurs parents arrivent à l’accouchement dans l’ignorance de ce qu’est la réalité de la vie quotidienne avec un bébé, et des attentes totalement irréalistes.
Rien n’est immuable, et les jeunes parents doivent aussi se sentir autorisés à douter, tout en étant fiers de savoir surmonter ces difficultés. N’est-ce pas le propre de la parentalité ?

Cette préparation vous est proposée dans les établissements de soin : Clinique Saint-Vincent-de-Paul, Centre Hospitalier Pierre-Oudot et auprès de certaines Sages-femmes libérales.


►Un soutien par les paires

Le soutien d’un partenaire (notamment du papa) favorable à l’allaitement est prépondérant dans le bien vécu de ce maternage, le soutien émotionnel de l’entourage également. Un soutien téléphonique par des paires (autres femmes allaitantes ou ayant allaité) contribue également à un allaitement réussi, comme celui proposé par l’association Galactée.

Association Galactée (Groupe, Allaitement, Lyonnais, Accueil, Conseil, Témoignage, Écoute, Entraide)

Galactée est née en 1982, de la rencontre de deux mères allaitantes qui ont eu envie de partager leurs expériences. Elle s’est constituée en association loi 1901 en 1987. C’est une association de mères actives et heureuses de leur maternité qui ont choisi de faire partager leur bonheur de l’allaitement, leurs astuces, leurs témoignages dans le cadre de rencontres ouvertes à toutes et à tous, en compagnie des bébés et enfants.

Les deux missions principales de l’association sont la permanence téléphonique et les réunions d’échange : www.galactee.org

Tous les mois, Galactée organise deux réunions sur Bourgoin-Jallieu, dont une est proposée à la Clinique de Bourgoin-Jallieu. La liste des réunions prévues est disponible sur : http://www.galactee.org/spip.php?article20

La liste des permanences téléphoniques (modifiées chaque trimestre) est disponible sur :  http://www.galactee.org/spip.php?article21


►Le soin hospitalier

la mise au sein précoce, la pratique des tétées fréquentes et à la demande et le soutien de professionnels de santé formés sont des facteurs de réussite.

Bien souvent, la sage-femme est la principale interlocutrice de la femme et du couple en demande d’allaitement. Elle est amenée à rencontrer les mamans lors des séances de préparation à la naissance mais aussi et surtout au moment de l’accouchement puis au cours de l’hospitalisation qui s’en suit et enfin lors du retour à domicile. Tout comme il est nécessaire à la future maman de préparer son accouchement en s’informant et en recensant ses souhaits, il est important de parler d’allaitement avant son accouchement. La sage-femme de préparation à la naissance ou la sage-femme qui suit votre grossesse pourra ainsi répondre à vos premières interrogations. Puis, la sage-femme de salle d’accouchement qui vous aidera à accueillir votre enfant vous accompagnera à la première mise au sein afin de compléter la magie de la rencontre avec votre bébé.

Les sages-femmes du secteur d’hospitalisation vous apporteront leurs connaissances techniques et théoriques pour le démarrage et la réussite de votre allaitement et ce, de jour comme de nuit !

De plus, le Centre Hospitalier Pierre-Oudot, propose depuis le 12 mars 2015, à ses mamans allaitantes, des consultations en lactation tous les vendredis matins et un atelier mensuel permettant de s’informer sur les rythmes de l’enfant, le portage, le nesting, la mise en route et la poursuite de l’allaitement.

Pour plus d’information :  cliquer ici


►La sage-femme libérale

Dès la sortie de la maternité, après les multiples et nombreuses consultations de suivi, les mères se retrouvent vite livrées à elles-mêmes, à leur retour souvent très rapide à domicile.

Fatigue physique, baby blues qui s’installe, doutes et bouleversement des repères habituels, demandes des frères et sœurs, manque de sommeil, conduisent souvent les couples à manquer de soutien concret et immédiat. 

Lorsqu’il s’agit de la mise en route de la lactation, des rythmes du bébé, des sensations maternelles, il est indispensable d’être dirigé de façon ultra précoce, dès le retour à la maison, vers un interlocuteur formé à l’allaitement maternel qui saura le soutenir.

La relation de confiance installée entre le couple et la sage-femme pendant la grossesse, se poursuivra alors naturellement, pendant ces semaines riches en découvertes.

A chaque étape, pour chaque enfant et pour chaque mère, le plaisir de profiter de son allaitement dans les meilleures conditions est déterminant pour construire le meilleur départ possible.


►Le médecin

de l’enfant suivra la courbe de poids de celui-ci, qui présente des spécificités par rapport aux enfants non allaités.
Les courbes médicales des enfants allaités, éditées par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sont disponibles ici :

Courbe de poids pour les filles de la naissance à 6 mois avec détails par semaine : http://www.who.int/childgrowth/standards/cht_wfa_girls_p_0_6.pdf?ua=1http://www.who.int/childgrowth/standards/cht_wfa_girls_p_0_6.pdf?ua=1

Courbe de poids pour les garçons de la naissance à 6 mois avec détails par semaine : http://www.who.int/childgrowth/standards/cht_wfa_boys_p_0_6.pdf?ua=1

Courbe de poids pour les filles de la naissance à 2 ans : http://www.who.int/childgrowth/standards/cht_wfa_girls_p_0_2.pdf?ua=1

Courbe de poids pour les garçons de la naissance à 2 ans : http://www.who.int/childgrowth/standards/cht_wfa_boys_p_0_2.pdf?ua=1


 

Partenaires