te-tie-re-proprete-1.png

Actions citoyennes

Plus belle ma ville ! Opération « nettoyage de printemps » ! Arrachage de l’ambroisie ! Désherbage manuel ! La municipalité de Bourgoin-Jallieu et les citoyens s’engagent au quotidien....

Propreté en ville : Bourgoin-Jallieu primée pour sa campagne contre les incivilités

Vendredi 14 octobre, le jury Territoria 2016, présidé par le Ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, a décerné un Territoria d’or dans la catégorie " communication " à la ville de Bourgoin-Jallieu.

La campagne contre les incivilités " Pollueur payeur ! " est avant-tout le fruit d’un travail collaboratif entre les services de la ville et les conseils de quartier. Malgré les tournées quotidiennes effectuées par les agents du service propreté, les habitants alertent régulièrement les élus sur la propreté des espaces publics, notamment des rues. La municipalité a donc décidé de lancer une campagne de sensibilisation de la population en partenariat avec les représentants des quartiers.

Ces derniers ont choisi de traiter six incivilités en priorité :
• les déjections canines
• le dépôt sauvage des détritus
• l’abandon de mégots de cigarettes ou de chewing-gum sur la voirie
• les graffitis
• le fait d’uriner sur la voie publique.

Olivier Dias, adjoint au maire en charge de la communication et des finances, et Aurélien Leprêtre, conseiller municipal en charge de la démocratie participative, tiennent à préciser que les visuels ont été réalisés en interne par le service communication et soumis au vote des présidents des conseils de quartier et du service propreté. Les visuels ayant été plébiscités par les représentants des quartiers, il a été décidé de dédoubler la campagne de sensibilisation : trois semaines en avril, puis trois semaines en octobre-novembre.
Par ailleurs, les élus de la ville, les agents du service propreté et les représentants du quartier de l’Oiselet ont marqué les contours des déjections canines avec de la peinture éphémère durant deux semaines afin de sensiibiliser davantage les habitants du quartier.
L’internalisation de l’action Pollueur payeur ! a permis de diminuer drastiquement son coût. Elle illustre le précepte de l’Observatoire Territoria « aujourd’hui, le secteur local doit faire mieux avec moins». Elle démontre également l’écoute attentive que la ville porte aux conseils de quartier. Une co-gestion des projets reconnue et primée aujourd’hui par l’Observatoire national de l’innovation publique.

 

68 € la déjection canine non-ramassée ou le mégot jeté… c'est le prix à payer !

Après avoir fait preuve de tolérance, la police municipale sera désormais implacable sur ces infractions de 3ème classe (dont les amendes vont de 68 à 450 €) car le coût du nettoyage dévolu à la ville ne doit pas être supporté par les citoyens respectueux de l’espace public.

Qui dit pollueur, dit payeur !

#LesNettoyeurs#BJPropre

La campagne de sensibilisation précédente avait été engagé pour inciter la population à adopter des gestes simples, afin d’améliorer le cadre de vie de tous. Portée par Emmanuelle Spadone, conseillère municipale déléguée au développement durable et à la propreté, cette campagne d’affichage, basée sur le second degré, jouait avec les clichés que tout un chacun peut avoir, montrant que tout le monde est acteur de la propreté de la ville, au sens large du thème.

Que de temps consacré et de dépenses engagées pour garder la ville propre… là où souvent il est juste affaire de civisme ou d’éducation.

Pourtant, pour limiter ces désagréments, des solutions simples existent : corbeilles à papier, canisites…

La ville met également à la disposition des propriétaires canins des lots de sacs destinés à recueillir les déjections de leur animal. Ces sacs sont disponibles à l’accueil de la mairie, à l’office municipal de tourisme ou encore à l’accueil des services techniques.


Actions des Conseils de quartiers

Parce qu'une ville s'administre mieux avec la participation des habitants, les élus de Bourgoin-Jallieu  ont mis en place dix Conseils de quartiers à l'intérieur desquels des citoyens s'impliquent pour faire avancer leur ville et leur quartier.


Nettoyage de printemps

A l'initiative du Syndicat Mixte Nord Dauphiné (SMND), la ville de Bourgoin-Jallieu par le biais du Service Hygiène Santé Environnement organise, chaque année en avril, une opération « Nettoyage de printemps »

Il s’agit de mobiliser les particuliers, les associations… pour nettoyer les espaces collectifs et réhabiliter les sites (tels que dépôts sauvages, berges de rivières, rives d’étangs, bois et forêts, bords de routes, sentiers de randonnées, aires de pique-nique, etc.).

La municipalité de Bourgoin-Jallieu s’engage dans cette opération, au côté des habitants, des associations… qui voudront s’impliquer, donner un peu de leur temps et de leur énergie pendant cette journée.

Renseignements : le Service Hygiène Santé Environnement au 04 74 28 35 05


Ambroisie : attention allergies !

Comme chaque année, à la fin de l’été, l’ambroisie se développe sur les terres non végétalisées, mal entretenues, à l’abandon : c’est l’herbe des chantiers, des lotissements.
Elle peut pousser dans votre propre jardin. Issu d’une plante invasive qui colonise les sols nus, le pollen de l’ambroisie, émis en août et septembre, est particulièrement allergisant.
Rhône-Alpes est la région française la plus touchée. Les zones de forte prévalence se situent le long de la vallée du Rhône, au Nord de la Drôme et dans le Nord-Isère, dans un périmètre proche de Bourgoin-Jallieu.
Cette plante, originaire d’Amérique du Nord suscite ces dernières années une inquiétude grandissante dans notre département, son pollen est responsable d’allergies qui touchent chaque année jusqu’à 12 % de la population. En effet, d’août à septembre, elle peut provoquer des manifestations allergiques plus ou moins sévères telles que rhinites, conjonctivites, asthmes, eczémas, urticaires…
C’est pour cette raison que le territoire « Porte des Alpes » du Conseil général, en relation directe avec les chantiers d’insertion, mène une action d’éradication de la plante sur les talus routiers. En plus des fauches annuelles sur le bord des routes, une opération de fauche  dans les secteurs les plus chargés est réalisée en septembre de chaque année avant la maturation des graines dans le but de limiter la propagation et la survie localisée de l’espèce.

Vous aussi vous pouvez agir !

Sur ma propriété : je l'arrache !
Comme beaucoup de gens montrent des irritations de la peau après un contact avec la plante, il est préférable de porter des gants. Lorsque les plantes sont déjà en fleur, prenez soin de ne pas inhaler le pollen.

Hors de ma propriété et sur un terrain public, s'il y a seulement quelques plants : je l'arrache !

Hors de ma propriété, s'il y a en a beaucoup :  je signale la zone infestée par un des moyens suivants :

Onglet signalement du site : cliquer sur le lien

Application mobile : Signalement Ambroisie

Mél : contact@signalement-ambroisie.fr

Téléphone : 0 972 376 888

Chaque signalement est transmis à la commune concernée, qui met en oeuvre les actions permettant de l'éliminer.

Pour plus d’information : www.signalement-ambroisie.fr


Désherbage manuel

Depuis quelques années, la ville de Bourgoin-Jallieu fait donc évoluer ses pratiques, en agissant en amont, afin non plus d’éradiquer les « mauvaises herbes » (terme impropre car il n’y a pas de mauvaises herbes), mais à empêcher leur développement. Pour cela, la ville plante des couvre-sols, paille les massifs, introduit des plantes vivaces, s’initie à la protection biologique intégrée, pratique le fauchage raisonné des bords de route,  entretient les espaces verts de façon différenciée et  met en place des journées du désherbage manuel. Autant d’actions qui l’on conduit à s’équiper progressivement en conséquence : désherbeur mécanique, matériel de batterie, tracteur épareuse.

Fidèle à sa démarche de préservation de l’environnement, la ville renouvelle chaque année ses journées de désherbage manuel, destinées à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires, nuisibles pour l’homme et la nature. Pour répondre à l’engagement en faveur du développement durable de la ville, les agents municipaux sortent leurs binettes pour cinq journées de désherbage manuel, entre les mois d’avril et d’octobre, des agents des espaces verts, de la propreté urbaine, de la voirie, des bâtiments sont mobilisés.

Les conseils de quartiers ont rejoints les équipes municipales pour participer aux journées du désherbage manuel.  Une occasion pour eux de s’investir dans une action citoyenne qui aura pour effet d’évoquer les bonnes pratiques auprès des voisins et personnes de leur quartier qui ne manqueront pas de les interpeller à cette occasion

La Berjallienne attitude porte aujourd’hui ses fruits : preuve en est, les insectes bénéfiques reviennent naturellement dans les serres municipales. Lorsque l’équilibre est trouvé entre méthodes naturelles et utilisation raisonnée des produits phytosanitaires, c’est le cadre de vie de chacun qui est embelli et préservé.

 

 


 

Partenaires