site-centre-ville_1.png

Un nouveau centre-ville

L’hyper-centre un nouveau quartier de vie au coeur de notre ville

Inauguration du centre-ville rénové vendredi 25 mai 2018

Projet phare de la première partie du mandat municipal, la rénovation de la rue piétonne est enfin terminée avec ses 6 000 m² de rues rénovées et plus de 9,4 millions d’euros investis dans le quartier Centre-ville-Pont-Saint-Michel.
En seulement 28 mois de travaux, au lieu des 54 prévus initialement, puis des 39 annoncés au début de l’opération, le résultat est là. Le centre-ville de Bourgoin-Jallieu est métamorphosé.
Valorisée par un nouveau pavage moderne et qualitatif, la « piétonne » s’est embellie, modernisée et est devenue plus accessible, accompagnant au mieux les personnes en situation de handicap.
Aujourd’hui, la rue de la Liberté accueille ses usagers dans un cadre idyllique où ses nombreux atouts sont valorisés : commerces de proximité, plus de places de stationnement, véritable piétonnisation et places arborées conviviales. Avec la Folatière et le quartier des Halles berjalliennes, elle constitue désormais un des trois pôles de caractère du centre-ville de Bourgoin-Jallieu.


Jean-Claude Pardal, adjoint au maire en charge de la voirie, du stationnement et de la sécurité, reviens sur la rénovation de la rue de la Liberté de Bourgoin-Jallieu.

Pour plus de détails vous pouvez lire le dossier du magazine municipal Nouvelles n°150 qui présente le renouveau du centre-ville et de la rue piétonne de Bourgoin-Jallieu, capitale du Nord-Isère ---

 


Des travaux conjoints CAPI – ville de Bourgoin-Jallieu
6 000 m² de rues rénovées pour un budget total de 9,4 millions d’euros. La rénovation de la rue piétonne contribue à la métamorphose de Bourgoin-Jallieu et s’inscrit dans une volonté plus globale de dynamiser l’hyper-centre. Il participe en effet à la formation d’un coeur de ville à l’activité diversifiée avec la jonction de trois pôles complémentaires : la rue piétonne, le quartier Folatière et les Halles berjalliennes.

Un hyper-centre embelli
La diminution de la durée des travaux a permis de réinvestir dans un pavage moderne de qualité. Les pierres, les dalles et les pavés choisis ont été taillés en carrière (calcaire blanc et granit) puis apposés à la main par des artisans tailleurs de pierre. Le pavage a été sélectionné pour ses nombreux atouts : esthétisme, longévité face aux intempéries et aux cycles gel/dégel, ainsi qu’une grande résistance à l’usure. Pour ces aménagements, les arbres de la rue ont été abattus mais la municipalité en a replanté davantage. Pour 24 arbres prélevés, 54 ont été replantés sur l’ensemble des espaces publics périphériques.

Rénovation des réseaux souterrains par la CAPI
La métamorphose s’est d’abord faite sous terre. 1 km de réseaux d’eau potable ont été renouvelés et 1,7 km de nouveaux réseaux ont été créés afin de séparer les eaux usées et les eaux de pluie. Puis, la phase de pavage est venue.

5 place rénovées
23 août, Saint-Michel, Grenette, Cèdre, Folatière… Les travaux de voirie ont permis de rénover 5 places du centre-ville et de voir le retour d’une seconde fontaine à l’entrée nord de la rue de la Liberté. Ce sont autant de lieux de vie qui revalorisent le quartier et favorisent la flânerie ou les rencontres entre voisins.

Plus de conteneurs enterrés pour améliorer l’esthétisme du centre-ville
Pendant les travaux, tout a été mis en place pour préserver à la fois l’attractivité du quartier et le quotidien de ceux qui l’utilisent, commerçants, riverains, usagers. La Ville de Bourgoin-Jallieu et le Syndicat Mixte Nord-Dauphiné se mobilisent pour maintenir un fonctionnement optimal. Des ajouts de bacs et de conteneurs enterrés ont été ajoutés rue du Tribunal, place du président Carnot, rue de l’Escot, rue des Moulins, ou encore rue de la Liberté. Pour pallier le manquement de corbeilles à papier, des poubelles ont été accrochées le long des barrières de chantier.

Une meilleure prise en compte des contraintes des personnes handicapées
Au-delà de l’embellissement et de la modernisation, les travaux du centre-ville offrent de meilleures conditions d’accès aux personnes à mobilité réduite, en permettant une entrée de plain-pied dans une grande majorité des magasins, une augmentation des places de stationnement PMR et un accompagnement aux personnes en situation de handicap. Deux lignes de démarcation en pavé granit noir ont été intercalées entre les dalles claires, en bordures de façades, et les petits pavés calcaires, au centre de la rue, afin de créer un contraste de couleurs perceptible par les personnes malvoyantes. Quant à l’avenue du Maréchal-Leclerc, elle a été aménagée pour faciliter l’accès à la grande surface.

Une gestion des travaux transparente et exemplaire
Cinq réunions publiques ont été également mises en place afin de présenter, entre-autres, les phasages précis des opérations. En outre, une ambassadrice du centre-ville et des rendez-vous réguliers entre les élus et les habitants/commerçants du centre-ville, intitulés « les cafés de la piétonne », ont permis de faire remonter les remarques des usagers tout au long du chantier.
En 2015, Cap’Com, le réseau fédérant les 25 000 professionnels de la communication publique et territoriale, a récompensé la Ville de Bourgoin-Jallieu avec le Cap’Com d’argent dans la catégorie “Accompagner Projets et Chantiers”. Une récompense pour la campagne « centre-ville en mouvement », lancée dans le cadre de la rénovation. Le parti pris graphique, très coloré, qui s’inspire des codes du street-art a été plébiscité tant par le jury pro que par le grand jury. Avec la mention : “ Une communication dechantier qui donne presque envie d’avoir des travaux dans sa rue ! ”
Bref, une rénovation qui a permis de doter Bourgoin-Jallieu d’un coeur de ville adapté à tous les usages du quotidien : détente, loisirs, shopping. Autant d’atouts qui permettent aux habitants et chalands de flâner en toute quiétude, en marge des grands centres commerciaux

La mairie aux côtés des commerces
Des linéaires de tuyaux changés, des milliers et des milliers de pavés posés… De fin août 2015 jusqu’au premier trimestre 2018, le chantier de requalification de la rue de la Liberté a bouleversé les habitudes des riverains et des commerçants. Pourtant, ces travaux ont eu peu d’impact sur une majorité des commerces du centre-ville, la plupart n’ayant pas connu de baisse de leur chiffre d’affaires durant cette période.

Un accompagnement fort de la collectivité
Pour maintenir l’activité malgré les travaux, la municipalité et l’union commerciale Passion Commerces ont organisé plus d’une trentaine d’animations. L’objectif : générer un flux important de chalands et animer le centre-ville. La ville a par exemple, utilisé le chantier comme un atout lors de l’animation « Les Arts dans la rue » en juin 2016 ou « C’est moi le chef de chantier » en juillet 2017. La première a transformé les palissades en chevalet et la seconde a permis à de nombreux enfants de jouer dans le sable stocké pour le pavage de la rue.
Autre atout supplémentaire pour dynamiser le centre-ville : la mobilisation des commerçants, avec l’ouverture des magasins entre 12h et 14h tous les vendredis et samedis dans le cadre de l’opération « Shopping malin, week-end serein » initiée par la mairie. Désormais, 183 commerces sont ouverts le lundi, et 181 commerces (52%) les vendredi entre midi et 14 heures.

Une rue plus sûre
Afin d’apporter aux chalands un sentiment de plaisir, de sérénité et surtout de sécurité, notamment en lien avec les nouvelles contraintes nationales des zones à forte fréquentation, un nouveau règlement de l’aire piétonne est effectif depuis le mois de mai 2017 avec l’installation de bornes d’accès place du 23 août et aux extrémités de chaque rue qui vient traverser la rue de la Liberté (excepté rue du tribunal).

Un centre-ville attractif
Sur les 345 commerces implantés dans l’hyper-centre, 74 ont été créés entre 2016 et 2018. Avec 33 magasins fermés, le taux de vacance commercial atteint les 8,73%. Si des commerces partent, d’autres arrivent régulièrement. En moyenne, un ou deux magasins ouvrent chaque mois. Au total, ce sont 1267 emplois qui se trouvent dans ce secteur.

Encore plus de places en centre-ville
Le lancement des travaux dans le centre-ville nécessitait la création d’un nouveau parking. Regroupant les anciens parkings Berlioz et des Droits de l’Homme, et une parcelle de l’ancienne prison, le parking Hector-Berlioz offre depuis 2015 147 places de stationnement au pied de la zone piétonne. Idéal pour faciliter le stationnement des riverains comme des usagers du centre-ville.

Stationnement
Le maintien du dynamisme du centre-ville a été bien aidé par les différentes offres de stationnement mis en place par la municipalité.

Généralisation des 30 min gratuites
Depuis janvier 2018, la première demi-heure de stationnement gratuite est étendue à l’ensemble des parkings de la ville. Une généralisation qui permet aux habitants de se garer pour une course rapide sans risquer le PV. Une initiative qui a porté ses fruits : la demande de tickets a augmenté de 72% sur un an. En 2016/2017, on comptait 133 921 tickets ; en 2017/2018, le nombre est passé à 229 825.

Une application pour faciliter le paiement des conducteurs
L’application Whoosh !, service de stationnement par mobile permettant d’obtenir très simplement son ticket de stationnement à distance, depuis son téléphone ou ordinateur, a également connu une forte progression. Sur l’année 2016/2017, 9223 tickets ont été payés avec l’application. En 2017/2018, on ne compte pas moins de 17 627 tickets, soit une augmentation de 91% sur un an !
Certains commerçants du centre-ville utilisent d’ailleurs Whoosh ! afin d’offrir le stationnement à leurs clients.

Plus de 1280 places gratuites à moins de 5 minutes du centre-ville
Une offre de stationnement gratuit est disponible en ville, et pas moins de 1280 places gratuites ont été référencées à moins de 5 minutes à pied des commerces du centre-ville.


 

Partenaires