liberte1-1_1.jpg

Expression politique

Tribunes libres des groupes politiques de Bourgoin-Jallieu représentés au sein du conseil municipal.

Nouvelles n° 144 : janvier - février 2017

GROUPE MAJORITÉ
LES RÉPUBLICAINS, UDI ET SOCIÉTÉ CIVILE

Depuis le mois d’octobre, la ville compte une nouvelle délégation à l’entretien des espaces publics. Une mission souhaitée par Vincent Chriqui afin de fluidifier les rapports entre les demandes légitimes des habitants et la faisabilité technique des projets, dans le respect des contraintes financières de la collectivité.
En tant que délégataire de cette mission, mon rôle est de suivre chaque dossier, de les hiérarchiser auprès des services de la ville et de vous en rendre compte à tout moment. Ma parfaite connaissance des services techniques et mon approche pragmatique des dossiers serviront au mieux cette délégation.
En 2014, les Berjalliennes et les Berjalliens ont sollicité un changement radical de gérance. Ils ont ainsi souhaité donner une majorité franche au Conseil municipal afin de porter un projet clair et ambitieux pour notre ville. Un projet que nous appliquons sans trahir leur confiance : faire rayonner Bourgoin-Jallieu par l’intermédiaire de projets culturels et sportifs, améliorer l’aspect urbanistique de la ville tout en accompagnant son développement économique, augmenter le nombre d’espaces verts, influer sur des décisions municipales, porter des projets au sein de chaque quartier, diminuer les incivilités qui polluent la vie de tous les jours, assurer la sécurité des biens et des personnes…
Vous avez plébiscité une démocratie active, ouverte à tous les habitants, sans distinction d’âge ou de quartier. Toujours à l’écoute de nos administrés, nous répondons à cette demande par la création de cette délégation à
l’entretien des espaces publics. Une mission à mi-chemin entre celles de la démocratie participative et de la voirie/espaces verts. Voilà pourquoi le lieu le plus opportun pour me solliciter reste les conseils de quartier.
Un havre démocratique ouvert à tous. Une assemblée où vous pourrez débattre des aménagements et réparations de voirie, de l’amélioration des espaces verts ou de la modification de circulation de rues. Je ne pourrai malheureusement pas répondre favorablement à toutes vos requêtes, mais une réponse claire vous sera rendue rapidement.
Désormais, les tergiversations et l’indécision font place à l’action.

Thierry FABRY, Conseiller municipal délégué à l’entretien des espaces publics

Vos commerces locaux et vos marchés, une dynamique de centre-ville !

Notre municipalité agit favorablement pour vos commerces locaux et vos marchés, afin de favoriser l’intérêt des habitants, mais aussi l’emploi et la vitalité de notre centre-ville. En voici quelques exemples : grâce à notre persévérance et à notre ténacité, le quartier de Champ- Fleuri dispose aujourd’hui de plusieurs commerces diversifiés, d’une moyenne surface, et d’un relais poste. La toute nouvelle rue de la Liberté et la piétonisation
estivale de la rue de la Libération attirent aujourd’hui de nombreux chalands, malgré la période des travaux de requalification du centre-ville que nous avons engagée.
Une dynamique plus importante de nos 5 marchés va permettre de leur apporter encore une fréquentation supplémentaire. Suite à ces dynamisations des différents quartiers, il est agréable de constater que le budget que l’on investit bénéficie au tissu socio-économique local.
Dans cette optique, nous soutenons sans réserve les associations de commerçants. Nous leur laissons, avec toute notre attention, la responsabilité organisatrice, administrative et financière des animations des rues commerçantes. En contact permanent avec les commerçants et grâce aussi à leur participation financière et
la nôtre, ils agissent ensemble pour animer au mieux notre ville. Les animations et le marché de Noël cette année en sont un bel exemple. Une vraie réussite qui a permis d’attirer une foule importante de visiteurs et de clients.
En accompagnant ces associations et en maintenant la vitalité de la vie commerçante, cela permet à Vincent Chriqui et à notre groupe majoritaire, de favoriser le dynamisme économique et l’attractivité de notre ville. Une démarche gagnante pour l’ensemble de la collectivité.

Michelle MÉNÉGHIN, Conseillère municipale déléguée à la promotion de la vie commerçante


GROUPE ANDRÉ BORNE
PS - PC ET SOCIÉTÉ CIVILE

2 hommes, 2 villes, 1 union, 1er Janvier 2017 : « Bon anniversaire ! »

Il y a 50 ans deux hommes : Fortuné Ramseyer et Pierre Oudot ont eu l’audace de présenter à leurs concitoyens le projet avant-gardiste de la fusion des communes de Bourgoin et de Jallieu.
Grâce à leur capacité de dépasser leurs divergences et leurs opinions politiques pour mettre en avant l’intérêt général, cette fusion a eu lieu le 1er janvier 1967.
Fortuné Ramseyer fut le 1er Maire de Bourgoin-Jallieu (1967- 1971). Avec l’élection de Pierre Oudot (1971-1989), Edmond Roy (1989-2001) et Alain Cottalorda (2001-2014), une gauche unie et ouverte à la société civile a accompli pendant 43 ans de gouvernance de nombreuses réalisations, dans tous les domaines
de l’action publique : Economie, Social, Hygiène-Santé, Habitat, Développement Durable, Scolaire, Culture, Sports, Environnement jusqu’à imposer Bourgoin- Jallieu comme ville-phare du Nord-Isère.
Tout n’a pas été facile car nous avons dû :
− développer une énergie considérable pour remettre à la fois l’économie berjallienne en marche après l’effondrement des industries et réussir un développement démographique équilibré !
− Accompagner les personnes touchées par le chômage de masse durant de nombreuses années avec les fermetures d’usines notamment Voisin Pascal, Saurer-Diederichs, Mermoz…
Nous avons avec conviction et détermination réussi à trouver toujours des solutions pour aller de l’avant.
L’acquisition des friches industrielles nous a permis au fil des années de conserver la maitrise de l’aménagement urbain afin de proposer des zones d’activités économiques et de services attractives (Barbusse, Maladière, Marronniers, Chantereine, Médipôle…) et de transformer des quartiers (Pont-St-Michel, Rue Piétonne, La Grive, Les Lilattes, Champ-Fleuri…).
Grâce à une politique novatrice et ambitieuse, les ainés peuvent bénéficier aujourd’hui des portages de repas, de la Téléalarme, de foyers logements (La Berjallière et le Renouveau), de maisons de retraite (J. Moulin et
D. Neyret)…
Enfin nous avons « semé » pour l’avenir : une nouvelle école, le maintien et l’agrandissement du Palais de Justice, la construction du nouveau commissariat, la transformation de l’entrée sud de BJ avec le projet Urbagare…
De nombreuses politiques pourront encore être développées !
Merci à ces Maires pionniers d’avoir mené tant de projets qui ont fait de Bourgoin-Jallieu la ville centre du « Territoire de la Porte des Alpes »
Poursuivons ensemble cette évolution territoriale en n’oubliant jamais le slogan initial : « L’union fait la force »

André BORNE, pour le Groupe d’opposition


ROBERT ARLAUD
FRONT NATIONAL

Conseil municipal d’octobre : une séance originale.

La séance d’octobre fut digne d’une tragi-comédie. Cent CGTistes criaient fort leurs revendications sans doute légitimes face au Maire resté stoïque qui menaçait d’une voix tonitruante de faire évacuer la salle manu militari par la police restée sur le parvis de la salle Grenette.
Ces manifestants lassés quittaient la salle au bout d’une heure de vacarme empêchant toute discussion .Puis, Mr le maire répondant à une question posée par Mr Borne ; ce dernier lui coupant la parole, mr le Maire criait à celui-ci qu’on ne coupe pas la parole du maire. Mr Borne, en tout honnête homme vexé par la remarque chriquiste quittait la salle avec tous les conseillers de gauche, un quart d’heure avant la fin.
L’ami Bonnamy étant absent, je restais seul bien attristé du spectacle pensant au cirque Medrano que j’avais visité la veille. Encore une fois, une séance de conseil peut avoir lieu sans opposition en l’absence totale de démocratie réellement représentative de tous les Berjalliens : la démonstration est faite.

Robert ARLAUD


ARMAND BONNAMY
SANS ÉTIQUETTE

Une année 2017 bien meilleure SVP

Je crois avoir dans mes voeux pour l’année 2016, avoir souhaité qu’elle soit meilleure que celle de 2015. Je n’ai pas été entendu, ce qui me fait un peu douter de ce que l’on peut espérer par nos voeux de début d’année… On dit souvent que « l’espoir fait vivre » Et finalement, je crois que cette expression contient une forte dose de vérité. Rien n’est pire que de se lamenter sans cesse, de voir tout négativement. Dans le désormais long voyage de ma vie, je pense que si j’ai tenu, et ceci dès mon enfance de fils d’une famille d’ouvriers pauvres, c’est que je n’ai jamais pu m’empêcher de croire : croire au progrès à une époque (les trente glorieuses) où
chaque année les choses allaient mieux que l’année précédente.
Et comment ne pas croire en l’intelligence de l’homme quand en 1957, soudain, au-dessus de notre tête se mit à tourner le premier spoutnik avec comme seul message un Bip, Bip, Bip, qui nous annonçait les conquêtes spatiales pleines de promesses.
Et aussi, croire en l’homme et en sa générosité, y compris dans les moments les plus désespérés de « la guerre Froide » où l’arm e nucléaire pouvait d’un seul coup briser la planète. Alors, 2017… ? Elle sera ce que nous la ferons !
Je vous la souhaite, sincèrement, heureuse.

Armand BONNAMY


 

Partenaires