budget-2017.png

Budget 2017

Le 9 mars 2017, le Conseil municipal a voté un budget ambitieux permettant cette année encore d’investir dans l’avenir.

Cette année encore, la ville de Bourgoin-Jallieu a construit son budget autour de plusieurs axes forts : la poursuite du désendettement de la commune et des programmes d’investissements afin de prévoir l’avenir, consolider les engagements municipaux en pérennisant le gel des impôts locaux et du coût des prestations municipales.

Le magazine Nouvelles a interrogé le maire, Vincent Chriqui, sur les orientations données par la municipalité au budget 2017.

Télécharger l'interview en suivant le  lien


Les chiffres clés du budget 2017 

Budget primitif

Fonctionnement : 39 509 305,53 €
Investissement : 28 526 428,99 €

> Charges de personnel et frais assimilés : 59 %
> Charges à caractère général : 27 %
> Charges financières : 3 %
> Autres charges de gestion courante : 11 %

Baisse de l’encours de la dette, soit 7,158 millions d’euros sur 4 ans : - 500 000 €
Baisse de dotation de l’État en 2017 (par rapport aux dotations 2014): - 2,053 millions

Télécharger le PDF du diaporama diffusé lors du Conseil Municipal  en 1 clic


►Rénovation urbaine 6 725 000 €

Les efforts entrepris par la municipalité pour métamorphoser la commune se concrétisent. Ainsi, le budget investissement 2017 comprend la révision du plan local d’urbanisme (PLU) et une large part de projets de requalification urbaine comme la rénovation de la rue piétonne et de la place Saint-Michel, la requalification
de l’avenue Maréchal-Leclerc afin de fluidifier la circulation autour de la Folatière ou la création du parc
Chopin à Champ-Fleuri et d’un espace public en lieu et place de l’ancien théâtre Jean-Vilar.

►Sport 3 820 000 €

Les clubs de Bourgoin-Jallieu font la fierté de la ville. Le rayonnement de notre commune au niveau régional, voire même national, est lié aux performances de nos athlètes. La municipalité a donc engagé un plan de rénovation des équipements sportifs : 3,150 millions d’euros pour le stade Rajon, 610 000 € pour le terrain de football synthétique de Pré-Pommier, 15 000 € pour la salle de musculation du COSEC (Ring Berjallien), 25 000 € pour le stade de la Plaine et 20 000 € pour la réfection de la toiture du Palais des sports.

Enveloppe courante : 2 592 000 €

L’enveloppe courante permet aux services techniques d’effectuer de petits travaux de voirie non programmés. Cela permet aux services de la ville de pouvoir répondre à certaines demandes de la population émanant majoritairement des conseils de quartier. À titre d’exemple, la réfection de la place du 8 mai 1945, les aménagements de la rue Pasteur ou la rénovation du jardin Buisson-de-Launay ont été réalisés l’année dernière grâce à cette enveloppe.

►Autres investissements 2 370 000 €

La municipalité fourmille de projets qui seront portés par la collectivité sur plusieurs années. À titre d’exemple, l’acquisition de parcelles et de biens immobiliers par le service urbanisme s’élève à 1,850 million d’euros. D’autres projets, moins onéreux sont également prévus comme la rénovation de l’hôtel de ville au titre de la préservation du patrimoine (300 000 €), la création d’une plateforme de stockage des déchets (70 000 €) ou la création de l’application Museopic pour appréhender différemment la collection permanente du Musée. Par ailleurs, 128 000 € sont prévus au budget 2017 pour amorcer la mise en accessibilité de la gare SNCF de
Bourgoin-Jallieu. Bientôt une passerelle permettra aux personnes à mobilité réduite et à tous les usagers de la gare de traverser plus sereinement les quais.

►Enfance famille 1 613 000 €

L’enfance et la famille sont au coeur de la politique municipale. Ainsi, plusieurs interventions sont programmées
cette année dans les groups scolaires de la ville, comme l’extension de l’école de la Grive, avec la création de trois nouvelles classes pour un budget de 1,125 million d’euros et la rénovation du terrain de sport du collège Salvador Allende pour 171 000 €. Par ailleurs, la maison des habitants de Champaret sera rénovée afin d’améliorer l’accueil de la population de ce quartier.

►Site Solar Forces 797 000 €

Depuis le début de l’année, l’ancien site de l’usine Solar Force accueille la pépinière artisanale CAPI souhaitée par la municipalité. Si cette structure est portée par l’intercommunalité, l’emplacement comprendra bientôt les nouvelles réserves du musée et les archives municipales. Un lieu qui combinera développement économique,
culture et mémoire municipale.

►Parking 400 000 €

Les travaux de voirie et la programmation de nouveaux bâtiments publics, à l’image du commissariat sur le parking Diederichs, réduisent l’offre de places de stationnement sur la commune. Pour répondre à l’attente légitime des administrés, la ville crée de nouvelles places sur chacun de ses travaux de rénovation, et investit dans la construction d’un parking quai des Belges pour un montant de 400 000 €. Un site qui pourra également accueillir les vogues des foires du 1er mai et de la Saint-Michel.

►Sécurité 230 000 €

La sécurité est la priorité de la commune, voilà pourquoi chaque année nous investissons dans l’armement et l’habillement de la police municipale et améliorons notre réseau de vidéoprotection (215 000 €
en 2017). Un entrelacement de caméras qui aide la police nationale à résoudre des délits et des crimes commis sur le territoire communal. Mais la sécurité, c’est également la prévention. Ainsi, 8 000 € seront investis cette année dans des travaux sur les berges du Bion afin de prévenir une éventuelle inondation.

Elu référent :  Olivier DIAS, 5ème Adjoint aux Finances Communales, à l’administration générale, à la communication et aux nouvelles  technologies

Partenaires